Réseau Zec English
Services en ligne disponibles: enregistrement, achat de droits

Notre organisme

Historique

Ce magnifique territoire qu’est maintenant la zec Dumoine cache un passé historique riche en aventures et en découvertes.

Les premiers habitants à sillonner le territoire de la zec Dumoine furent les Otaguottouemins. Cette tribu algonquine menait une vie de nomade. Pour subvenir à leurs besoins, ils pêchaient, chassaient et faisaient la cueillette des fruits sauvages (bleuets et framboises). Ils ont habité cette terre jusqu’en 1918 avant d’être entièrement décimés par la grippe.

En 1850, deux compagnies forestières (les ancêtres de Consolidated Bathurst et E. B. Eddy) découvrent les immenses forêts de pins blancs du sud-est du Témiscamingue. À cette époque, des pins de cette taille et de cette beauté, c’était du jamais vu! Une fois les pins blancs transformés en bois carré, de petites embarcations à vapeur (Aligator steam boat) remorquaient les billots jusqu’à la décharge.

Chute Rivière DumoineLa rivière Dumoine était très convoitée pour le flottage du bois. Afin d’éviter les engorgements de billots au niveau des chutes de la rivière, on y construisit des glissoires, communément appelées slides. Ce sont les draveurs qui avaient la tâche périlleuse de guider le bois vers les slides. Encore aujourd’hui, on retrouve des vestiges de ces glissoires en bordure de la rivière.

À l’époque, plusieurs camps furent établis par les compagnies forestières sur le territoire. Il y avait les camps de bûcherons, où habitaient dans des conditions très rudimentaires les travailleurs, les dépôts, où l’on entreposaient vivres, matériel et bois, puis les fermes forestières, qui produisaient, bon an mal an, quelques céréales, de la viande et d’autres produits rattachés à la terre. Afin d’approvisionner ces véritables petites villes forestières, des sentiers furent défrichés à partir des camps, jusqu’à la voie navigable la plus proche. Ces sentiers étaient alors empruntés par des chevaux tirant des charriots à roue de métal. Grâce à la compaction du sol par le passage répété de ces roues de métal, la végétation n’a à peu près pas recolonisée ces « wagon trails ». La zec Dumoine en a donc profité pour revitaliser les sections peu perturbées par les opérations forestières afin d’en faire un superbe sentier de randonnée pédestre de 24 km.

Encore aujourd’hui, des compagnies exploitent l’immense forêt qui parsème le territoire. Par contre, les moyens d’exploitation ont beaucoup changés depuis l’époque des draveurs et des glissoires.

Particularités

Une véritable mosaïque forestière

Sur le territoire de la zec, deux gigantesques écosystèmes se rencontrent, soit celui de la forêt boréale et celui de la forêt mixte. On y trouve aussi des essences rares au Québec, des arbres de taille gigantesque, des forêts exceptionnelles, des habitats riches pour la faune et des secteurs vierges. Ce sont de véritables reliques du paysage québécois précédant le début de l'ère forestière.

Une richesse faunique impressionnante

Le territoire de la zec offre une grande variété d'habitats, ce qui entraîne une diversité des espèces. De plus, la richesse de ces habitats permet à de fortes densités d'animaux d'y prospérer. Cette combinaison occasionne des rencontres fréquentes et variées entre les utilisateurs et la faune. À titre d'exemple, les tortues sont fort nombreuses et plus de 120 espèces d'oiseaux ont été répertoriées dans la région.

Une qualité de chasse exceptionnelle

La forte densité d'occupation des espèces fauniques sur le territoire entraîne inévitablement un bon taux de succès pour la chasse. La chasse à la carabine à la zec Dumoine est reconnue comme l'une des meilleures au Québec, tant pour le bon taux de succès (près de 15 % par chasseur les années où la femelle est permise) que pour le nombre de trophées récoltés chaque année. Ce territoire est toutefois moins exploité lors de la chasse à l'arc et presque vierge à la poudre noire. Le forfait de chasse à l'orignal à l'arc ou à la poudre noire inclut dorénavant la possibilité de récolter un cerf de Virginie sans frais supplémentaires. Avis aux intéressés!

Vie associative

Inscrire ici de l'information concernant les assemblées générales annuelles.

Administrateurs

Nom Fonction
Richard Paiement Président
William Nadeau administrateur
Guy Charbonneau vice-président
Michel Boyer administrateur
Jean-Luc Montreuil secrétaire-trésorier
Rosario Latendresse administrateur
Jocelyn Leblanc administrateur
José Furtado administrateur
Samya Philippe administratrice

Employés

Nom Fonction
Hélène Larente Directrice générale
Diane Mainville secrétaire administrative